Votre corps vous avertit un mois avant un AVC


Un AVC est causé dans la majeure partie du temps, par le blocage du vaisseau sanguin qui est responsable de transporter l’oxygène et les nutriments vers le cerveau par un caillot. Ce phénomène est appelé AVC ischémique. Il existe un autre type d’AVC, l’accident hémorragique. Celui-là est causé par une hémorragie cérébrale après une rupture d’un vaisseau sanguin. Quand ces cellules nerveuses sont privées d’oxygène et de nutriments, même pour quelques minutes, elles meurent et elles ne sont pas capables de se régénérer.

Selon les experts, il n’existe pas de signes précis de l’AVC et ils peuvent être différents d’une personne à une autre. Mais nous devrions prêter attention à tout changement qui arrive à notre corps et il est possible d’intervenir dès l’apparition des symptômes suivants :

Lire la suite sur @ santeplusmag
[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://wp.worldtop.org/trendy