Une mère, dont la fille a été violée à 11 ans, reconnue comme victime d’acte criminel

À l’issue d’une longue et dure bataille juridique, une femme de 39 ans, dont la fille a été violée à l’âge de 11 ans, a été reconnue comme victime d’un acte criminel par le Tribunal administratif du Québec (TAQ).

C’est La Presse qui rapporte cette nouvelle qui risque de faire le tour de la province. En effet, une mère de 39 ans, dont la fille a été violée à l’âge de 11 ans par un ami de son mari, a été reconnue comme victime d’un acte criminel par le Tribunal administratif du Québec (TAQ) le 26 juin dernier au terme d’une bataille juridique éprouvante qui aura duré plusieurs années. «J’ai été obligée de me battre et de me battre et de justifier à répétition ce que je sens. C’est ce que j’ai trouvé le plus difficile», a-t-elle confié au quotidien lors d’une entrevue.

Lire la suite sur Ayoye Monde