Une mère de famille assassinée 2 semaines après la libération de son ex-conjoint


Deux semaines après la libération sous caution de son ex-conjoint violent, une mère de famille de Kuujjuaq aurait été assassinée, rapporte le Journal de Montréal. 

La dame aurait trouvé la mort malgré le fait que la poursuite s’opposait à sa libération, en raison de multiples non-respects des ordonnances de non-contact avec la mère. 

« Quand on est face à quelqu’un qui ne respecte pas ses conditions, ça doit allumer une lumière rouge. La question se pose très certainement : pourquoi a-t-on pris cette décision ? » plaide en entrevue au quotidien montréalais la porte-parole du Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale, Isabelle Riendeau. 

Elisapee Angma, 44 ans, a été retrouvée sans vie le 5 février dernier dans une résidence. Son corps portait des marques de violence et la dame serait décédée des suites de ses blessures. 

Lire la suite sur @ Ayoye Monde