Une enseignante de 41 ans en confinement viole sa fille de 6 mois


Le confinement fait de nombreux dommages collatéraux comme l’illustre l’histoire de cette enseignante d’une quarantaine d’années qui vient d’être emprisonnée pour avoir violé sa fille de 6 mois.

C’est Le Parisien qui rapporte cette terrible nouvelle qui nous vient de Nogent-sur-Marne dans le Val-de-Marne. Jeudi soir dernier, une enseignante de 41 ans s’est présentée au commissariat pour se dénoncer. Elle a expliqué aux forces de l’ordre qu’elle avait violé sa fille de 6 mois. Pour prouver ce qu’elle affirmait, elle leur a montré une vidéo où l’on peut la voir performer des actes de «pénétration digitale» sur son enfant, raconte le quotidien. Elle a été par la suite accusée de «viol incestueux sur mineur de moins de 15 ans» et transportée dans la foulée en prison.