Un algorithme a privé des patients noirs d’une transplantation rénale


Aux États-Unis, un groupement hospitalier utilise un algorithme afin de déterminer l’urgence de pratiquer des transplantations rénales. Or, cet algorithme basé sur la couleur de peau a récemment évincé des centaines de patients noirs de la liste d’attente.

Les directeurs de l’étude ont pris en compte les données du réseau hospitalier Mass General Brigham concernant 57 000 patients atteints d’insuffisance rénale chronique. Afin de mieux rediriger ces patients, les professionnels utilisent un algorithme dont le but est de se prononcer sur l’urgence d’une telle opération en fonction des patients.

Selon les chercheurs, le système a minimisé cette urgence pour 700 patients noirs. Or, ce nombre représente un tiers des patients noirs dont les données ont été intégrées à l’étude. Autrement dit, leurs cas auraient dû être considérés comme étant plus graves. Par ailleurs, la liste d’attente aurait dû intégrer 64 de ces patients pour une greffe de rein en urgence.

Lire la suite sur @ SciencePost