Six mois d’été pourraient être la norme d’ici 2100, avance une étude


Selon une étude, si l’on ne fait pas d’efforts pour atténuer le réchauffement climatique, des étés de près de six mois pourraient devenir la nouvelle norme d’ici 2100 dans l’hémisphère nord. Si la tendance se confirme, ces changements saisonniers auront des effets considérables sur la biosphère terrestre.

Pour tenter de le savoir, une équipe de la Chinese Academy of Sciences s’est penchée sur les données quotidiennes de température enregistrées de 1952 à 2011 en se concentrant sur l’hémisphère nord. L’idée était de déterminer à quelle date était entamée chaque nouvelle saison.

Pour ces travaux, la période estivale impliquait les 25% des températures les plus chaudes, tandis que la période hivernale impliquait les 25% des températures les plus froides de la même période. Entre ces deux périodes étaient donc définies le printemps et l’automne.

Lire la suite sur @ SciencePost
[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://wp.worldtop.org/trendy