Selon une étude, les enfants nés pendant la pandémie auraient un QI plus faible


Des travaux ayant fait l’objet d’une récente prépublication laissent penser que les enfants ayant vu le jour pendant la pandémie de Covid-19 ont un QI moins élevé. Selon les chercheurs, cela s’explique par le manque de stimulation de la part des parents. Il faut dire que ces derniers se trouvaient dans l’obligation de s’occuper de leurs enfants en plus de leur travail.

Les chercheurs du département de pédiatrie de la Warren Alpert Medical School de l’Université Brown (États-Unis) sont formels : les enfants nés durant la pandémie de Covid-19 ont des capacités verbales, motrices et surtout cognitives fortement réduites en comparaison à celles des nouveau-nés ayant vu le jour avant la crise.

Lire la suite sur @ SciencePost
[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://wp.worldtop.org/trendy