Réchauffement climatique : les espèces marines fuient vers les pôles


Une étude portant sur la migration des espèces animales et végétales vers les pôles, due au réchauffement climatique, suggère que ces déplacements sont plus rapides en mer que sur terre.

En analysant ces données, les chercheurs ont observé que tous ces organismes se déplacent le long des isothermes, des lignes fictives où la température reste constante. Toutefois, en raison de l’augmentation des températures enregistrées en mer comme sur terre, ces isothermes ont tendance à se déplacer vers les pôles, emportant avec eux les animaux et les végétaux.

Pour les chercheurs, deux points sont à souligner. Le premier est lié à l’interaction entre la marge de sécurité thermique plus large des espèces terrestres par rapport aux espèces marines.

Lire la suite sur @ SciencePost
[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://wp.worldtop.org/trendy