Pour la première fois depuis 20 ans, les prisons Françaises ne sont plus bondées


Pour la première fois en 20 ans, le terme surpopulation carcérale n’est plus de rigueur en France. Avec la libération de 13 500 prisonniers, au début du confinement, le taux de remplissage national n’est plus que de 97%. Une nouvelle qui réjouit Maître Henri Leclerc, président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme, qui espère que cette dynamique va désormais s’inscrire dans le temps.

En France, 13 500 détenus ont été libérés avant la mise en place du confinement, afin de lutter contre le coronavirus au sein des prisons. Des détenus en fin de peines ou incarcérés pour des délits mineurs. Les prisons françaises affichaient donc un taux de remplissage de 97 %. Un taux qui représente environ 59.000 personnes incarcérées pour 61.100 places. 

[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://wp.worldtop.org/trendy