« Oui, le point G existe est il est la clé du plaisir féminin »


Il y a quelques décennies, Ernst Gräfenberg a écrit au sujet d’une zone érogène qui se trouverait sur la paroi intérieure du vagin. Le scientifique allemand qui s’intéressait également à l’orgasme féminin a mis en évidence la particularité de ce point en décrivant sa grande sensibilité aux stimulations érotiques. Il ne portera toutefois son nom que dans les années 1980.

Il s’agit d’une question que de nombreux hommes et femmes se posent régulièrement. Et pour cause, cette zone est souvent décrite comme le Graal de la sexualité. Interrogée par le magazine américain, le Dr Jennifer Berman indique que le point G se trouve sur la paroi antérieure du vagin, le long de l’urètre, “à quelques centimètres vers le haut”. Mais cela varie au cas par cas, explique l’urologue.

Lire la suite sur @ SantePlusMag