Olivier Veran, ministre de la santé annonce de mauvaises nouvelles pour Noël


Toutefois, il déclare : « Hélas, comme ailleurs dans le monde, ce ne sera pas une fête normale. C’est difficile d’envisager de grandes soirées pour le réveillon du 31 cette année ». « Mais notre but est que la pression épidémique retombe pour qu’on puisse faire des courses à temps, se préparer dans la joie, pour que soient créées les conditions permettant aux familles de se retrouver ». Pour le ministre, l’équation est particulièrement compliquée pour les fêtes. Il faut permettre aux Français de se réunir, leur permettre de faire leurs courses avant les fêtes de Noël et c’est un moment clé pour les commerçants, sans pour autant déstabiliser la gestion de l’épidémie, ce qui n’est pas simple.

Lire la suite sur @ SantePlusMag
[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://wp.worldtop.org/trendy