« Nous avons recensés des dommages sur plusieurs organes dans les cas de Covid long » affirment des scientifiques


Les individus jeunes et en bonne santé sont généralement considérés comme peu susceptibles de développer des complications du Covid-19, bien que certains cas montrent que cela n’est pas exclu et que le virus peut avoir un impact inattendu. Pour autant, les chercheurs suggèrent la présence de séquelles au niveau des organes, en particulier chez les patients souffrant d’un Covid long.

Cité par The Guardian, Amitava Banerjee, cardiologue et professeur associé en science de données cliniques à University College London a indiqué que la déficience était légère, ce qui est une bonne nouvelle, “mais même avec une approche prudente, il y a une certaine déficience, et elle affecte deux organes ou plus chez 25% des personnes”, a-t-il expliqué. Des observations intéressantes pour l’expert qui ajoute : “nous devons savoir si [ces déficiences] persistent ou s’améliorent – ou s’il existe un sous-groupe de personnes qui pourraient voir leur état s’aggraver”.

Lire la suite sur @ SantePlusMag