Les médecins disent à cette jeune femme qu’elle n’est pas malade, puis elle décède du cancer du col de l’uterus : les symptômes qu’elle a eu


On a pensé qu’Emma Swain réagissait de manière excessive après avoir ressenti des symptômes de la maladie mortelle et demandé de l’aide. Les médecins ont dit à la femme de 23 ans qu’elle était trop jeune pour un test. Ce dernier est en effet effectué aux femmes qui ont plus de 25 ans. Aujourd’hui, ils admettent qu’elle serait probablement toujours en vie si elle avait été diagnostiquée à temps.

« Cela aurait pu être évité »Les spécialistes de la chirurgie ont depuis présenté leurs excuses au père de la défunte. Ce dernier a fini par recevoir une compensation après une lutte de six ans. L’homme de 51 ans, affligé, a déclaré : « Il est incroyablement difficile à accepter d’avoir vu l’un de vos enfants traverser cela et de savoir que cela aurait pu être évité. Nous avons fait confiance au savoir-faire de ces personnes, des professionnelles. En somme, le docteur lui a dit qu’elle s’inquiétait pour rien. Mais il n’aurait pas pu se tromper davantage. Cela a fini par coûter la vie d’Emma »

Lire la suite sur @ SantePlusMag