Les États-Unis vont commencer à récolter l’ADN des individus détenus à la frontière


Alors que les États-Unis sont au coeur de l’actualité géopolitique en ce moment, le pays a annoncé qu’il voulait commencer à récolter l’ADN des individus détenus à la frontière.

C’est CTV News qui rapporte cette nouvelle qui risque de faire couler beaucoup d’encre au cours des prochains jours. En effet, les États-Unis vont commencer à récolter l’ADN des individus détenus à la frontière. La chaîne de télévision explique que le gouvernement a lancé un projet-pilote ce lundi qui permettra de recueillir l’ADN des personnes détenues à la frontière pour des raisons d’immigration illégale. Ces données seront ensuite transmises au FBI. Si ce projet-pilote est un succès, l’objectif du gouvernement américain est de l’adopter à l’échelle nationale.

[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://wp.worldtop.org/trendy