Le confinement entraîne une plus grande fatigue mentale


Le reconfinement aggraverait cette sensation de fatigue psychique, déjà existante dans notre société contemporaine, transformant ce phénomène en sentiment d’épuisement partagé. 

La fatigue « se définit par une perte d’énergie avec le sentiment d’être en difficulté pour effectuer les activités du quotidien » explique le professeur et psychiatre Florian Ferreri, fatigue dont le burn-out est la dernière étape. La « bonne fatigue » intervient quand on a fourni un effort physique ou intellectuel et elle permet un repos efficace. À l’inverse, la « mauvaise fatigue », ou « asthénie », causée par le stress et la lassitude, ne permet pas de récupérer ni d’avoir l’esprit tranquille et conduit à un point d’usure psychique. Elle est également accrue par la charge mentale, très importante durant cette période de Covid-19 : « En ce moment, on a un cocktail explosif ! La situation sanitaire ajoute aux obligations professionnelles et familiales, et à la grisaille de l’hiver, des préoccupations et des contraintes qui durent » souligne le Pr Ferreri. 

Lire la suite sur @ Passeportsante.net