L’abattoir Sobeval réouvre sous la pression des syndicats, L214 s’insurge


Suite la diffusion des images de L214 témoignant de la souffrance infligée aux animaux à l’abattoir Sobeval, l’État avait annoncé la suspension administrative de l’établissement. Mais les lobbies de l’agroalimentaire son puissants.

On rappelle les faits. Il y a quelques mois, l’abattoir Sobeval (leader européen de la production de viande de veaux) situé en Dordogne, a fait l’objet d’une enquête par l’association L214. Ces images, publiées en février dernier, ont révélé de graves manquements dans l’application des règles sanitaires en vigueur encadrant les processus d’abattage.

Concernant l’abattage sans étourdissement, qu’il soit halal ou casher, nous avions en effet appris que la plupart des veaux agonisent en toute conscience pendant plusieurs minutes. Par ailleurs, “alors que les animaux doivent être saignés d’un coup franc, certains employés effectuent des mouvements de scie pour leur trancher la gorge – ce qui accroît encore la douleur ressentie par les veaux“, avait ajouté l’association dans son compte-rendu.

[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://wp.worldtop.org/trendy