La fillette de 7 ans morte à Laval avait déjà été rencontrée par la DPJ cet automne


La fillette de 7 ans morte à Laval était déjà connue de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ), rapporte l’Agence QMI.

La victime, dont le corps sans vie portait des marques d’ecchymose et de brûlures, et même un bras cassé, d’après les secouristes qui sont intervenus dans la maison du quartier Chomedey, dimanche, aurait déjà été rencontrée par des intervenants de la DPJ cet automne, selon les informations de TVA Nouvelles. 

Au moment où ces lignes étaient écrites, on ignore toutefois qui a contacté l’organisme. Le signalement aurait pu être fait par les parents, en raison du trouble de comportement de la part de la fillette et non en lien avec de la maltraitance. 

Lire la suite sur @ Ayoye Monde
[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://wp.worldtop.org/trendy