La crise sanitaire mène la vie dure à la poutine


Les fromageries qui produisent le fromage en grains destiné à aller dans les fameuses poutines font face à une baisse de la demande dans le secteur de la restauration, après avoir enregistré une première baisse au printemps, rapporte La Presse .

Le quotidien montréalais explique que ce repli est dû notamment à la fermeture des salles à manger dans les zones rouges et à celle des cantines qui fonctionnent surtout durant l’été. 

« On est rendus à 20 % de baisse, explique à  La Presse Alain Chalifoux, président de la Laiterie Chalifoux. Le fromage en grains, c’est une bonne partie [de notre chiffre d’affaires]. » Son entreprise est située à Sorel-Tracy et y est entre autres reconnue pour son fromage, son yogourt et ses produits végétaliens. 

Lire la suite sur @ Ayoye Monde