«Je ne suis pas un monstre, j’ai un code moral», les confidences troublantes d’un pédophile


Dans une rare entrevue diffusée à la télévision, un pédophile australien s’est confié. L’homme dont l’identité a été cachée pour des raisons évidentes a dit qu’il faisait partie des « bons pédophiles » parce qu’il n’agirait jamais sous l’impulsion. 

« Quand j’avais environ 15 ans, je regardais les petits garçons à l’école, je les trouvais attirants sexuellement », a-t-il révélé. 

« Je ne suis pas un monstre, j’ai un code moral. Je ne ferais jamais quelque chose comme ça, mais en même temps j’ai ce sombre secret enfoui à l’intérieur de moi » , a-t-il expliqué. 

D’après le psychologue James Cantor, on ne devient pas pédophiles. Ceux qui ont ces attirances sont « nés avec ». C’est qui expliquerait, selon lui, pourquoi les traitements pour « guérir » la pédophilie ne fonctionne pas vraiment. Il a affirmé en entrevue que le cerveau des pédophiles est différent et que cela se voit par imagerie par résonance magnétique (IRM). 

Lire la suite sur @ Ayoye Monde
[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://wp.worldtop.org/trendy