Et si les militaires pouvaient contrôler des drones avec leur cerveau ?


Aux États-Unis, les recherches tendent vers la mise au point d’une interface cerveau-ordinateur permettant d’éventuellement contrôler des armes mais également des véhicules. Sommes-nous à l’aube d’une révolution des technologies concernant l’armée ?

Outre-Atlantique, l’armée ne cache pas son intérêt pour les interfaces cerveau-ordinateur. Il s’agit de capteurs capables de récupérer les signaux du cerveau afin de permettre à des ordinateurs de les lire après une conversion en informations numériques. Selon un article du site Defense One, il est question d’un dispositif nommé Skintronics sur lequel des chercheurs travaillent depuis 2015. Ce dernier est décrit en détail via une publication dans la revue Nature Machine Intelligence du 11 septembre 2019.

Lire la suite sur @ SciencePost