Didier Raoult sort de son silence et dénonce un complot dont il est victime


Après une procédure disciplinaire engagée par l’Ordre des médecins contre Didier Raoult une semaine auparavant, le professeur a accepté d’échanger avec Jean-Marc Morandini ce mercredi. C’est depuis son bureau de l’Institut hospitalo-universitaire de Marseille qu’il déclare être la cible “d’un complot très très haut placé”. Par ailleurs, l’infectiologue précise que ces poursuites judiciaires ne le surprenaient pas vraiment. “On m’avait prévenu très tôt. On m’a dit ‘tu sais Didier, il va y avoir une plainte au Conseil de l’Ordre des médecins. Il va y avoir une plainte aussi auprès du procureur de la République de Marseille’”, révèle-t-il. Par ailleurs, la procédure intervient après une plainte lancée par la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF). Cette dernière l’a accusé d’avoir vanté, à tort, les mérites de l’hydroxychloroquine. “On a soigné 13 000 personnes donc je prends avec beaucoup d’ironie le fait qu’on me dise que je ne dis jamais la vérité”, annonce-t-il. Pour lui, il s’agit d’un “complot médico-politique”, avance-t-il sans détailler ses propos.

Lire la suite sur @ SantePlusMag