Désactiver ce gène réduirait l’appétit et donnerait envie de faire du sport


Une équipe de chercheurs étasuniens a ciblé un gène dans le cerveau de souris. En le désactivant, ils ont pu réduire l’attrait de ces animaux pour la nourriture et leur donner envie de faire davantage d’exercice. Ces recherches ouvrent la voie vers de nouveaux traitements contre l’obésité chez l’humain.

L’habenula fait partie de l’épithalamus, la portion dorsale du diencéphale. Ce dernier intègre l’habenula, l’épiphyse et la strie médullaire. Or, cette région du cerveau est particulièrement mal connue. Néanmoins, le circuit neuronal habénulaire semble intéresser de plus en plus les scientifiques pour des applications concernant les addictions, la motivation, la dépression ou encore le processus de récompense. Le fait est que ce circuit neuronal subit l’influence du gène Prkar2a.