Des chercheurs victimes du “gaz hilarant” produit par les manchots royaux


Le protoxyde d’azote peut entraîner d’importants effets secondaires en cas d’inhalation. Et ce ne sont pas les chercheurs étudiant les manchots royaux, grands producteurs de ce “gaz hilarant”, qui vous diront le contraire !

Le guano (amas d’excréments d’oiseaux marins) des manchots royaux produit des niveaux significativement élevés de protoxyde d’azote, un puissant gaz à effet de serre qui, en cas d’importante inhalation, peut entraîner quelques effets secondaires. Le Professeur Bo Elberling et son équipe, de l’Université de Copenhague, en ont récemment fait l’expérience.

“Dans une colonie classique, les émissions maximales sont environ 100 fois plus élevées que dans un champ danois récemment fertilisé. C’est vraiment intense, notamment parce que le protoxyde d’azote est 300 fois plus polluant que le CO2 (dioxyde de carbone)“, expliquent les auteurs.

[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://wp.worldtop.org/trendy