Des amendes de 500 euros pour les SDF ? Des associations fustigent un article de la loi « engagement et proximité», le gouvernement dément


Plusieurs associations tirent la sonnette d’alarme, en dénonçant le caractère répressif d’une loi à venir qui permettrait de verbaliser les SDF. Le gouvernement dément catégoriquement.

Une trentaine d’organismes de lutte contre la pauvreté, rassemblés au sein du Collectif des Associations unies, mais aussi le Dal (Droit au logement) ont fait part de leur inquiétude quant au contenu du projet de loi « relatif à l’engagement dans la vie locale et la proximité de la vie publique ».

En cause, l’article 15 dudit projet qui donnerait aux maires la possibilité d’infliger des « amendes administratives », d’un montant maximal de 500 euros, à toutes personnes reconnues coupables d’occupation illégale du domaine public « au moyen d’un bien mobilier ».

Lire la suite sur @ Demotivateur