Covid-19 : les odeurs fantômes, symptôme persistant de la maladie


La perte du goût et de l’odorat sont des symptômes désormais bien connus de la Covid-19. Si la plupart des patients retrouvent progressivement leurs facultés, d’autres déclarent sentir des odeurs fantômes désagréables.  Ce phénomène d’hallucination olfactive porte un nom : la phantosmie. 

Odeur de brûlé, de fumée, de fer…Depuis plusieurs mois, les témoignages de personnes qui sentent des odeurs qui n’existent pas s’accumulent. Leur point commun ? Elles ont toutes contracté le Covid-19. Ce nouveau symptôme se déclencherait suite à la perte du goût et de l’odorat et serait ressenti alors même que les patients seraient guéris depuis quelques semaines. Pourtant, cette hallucination olfactive ne date pas d’hier : qui ne l’a jamais constatée lors d’un simple rhume ? Là où le bât blesse, c’est qu’elle semble durer dans le temps chez les personnes ayant été infectées par le coronavirus. C’est en tout cas ce que confirme l’étude en ligne « Qualité de vie et pertes olfactives et gustatives durant la crise sanitaire du Covid-19 », menée par l’équipe Neuropop du Centre de recherche en neurosciences de Lyon et coordonnée par Camille Ferdenzi, chercheuse. Cette dernière explique que sur 300 répondants ayant été infectés par le Covid, environ un tiers d’entre eux déclare sentir des odeurs fantômes. Plus particulièrement, une vingtaine de personnes décrivent des odeurs de fumée, de brûlé et de cigarette. 

[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://wp.worldtop.org/trendy