Covid-19 : Des sanctions pour les masques mal portés ou les foulards improvisés ?


Le port du masque, correctement porté, est obligatoire. Peut-il y avoir des verbalisations en cas de mauvais positionnement ou de foulard remplaçant le masque ?

Le port du masque est obligatoire dans les endroits clos depuis le 20 juillet. Récemment obligatoire dans tous les espaces publics extérieurs dans les grandes villes comme Paris, Lyon, Bordeaux ou Lille, le masque doit être correctement porté. C’est-à-dire « couvrir son nez, sa bouche et son menton » tout en lavant bien ses mains avant, précise le Ministre de la Santé Olivier Veran. L’Organisation Mondiale de la Santé indique clairement qu’un masque mal porté n’offre aucune protection contre le coronavirus.

Pour rappel, le non-port du masque entraîne une amende de 135€. Le masque est parfois mal positionné ou même remplacé par un foulard, une pratique due à une démarche volontaire ou à un oubli de masque qui pose question d’une sanction possible. Un masque mal positionné ne protégeant pas du virus est donc passible d’une amende. Le Ministre de l’Intérieur, Jean Castex, a ordonné aux agents de police de verbaliser toutes personnes ne respectant pas le port du masque, comme le prévoit l’article L3136-1 du code de santé publique. Aucune sanction n’a encore été rapportée. Autre précision : on ne peut pas porter n’importe quel masque. Il doit répondre à des caractéristiques de perméabilité, de respirabilité, ou de filtrage d’au moins 70 % des particules de 3 micromètres. Il est donc possible d’être sanctionné quand on porte un foulard à la place du masque, bien qu’aucune peine ne soit encore remontée.

Lire la suite sur @ Passeportsante.net