Covid-19 : 30 à 45 % des asymptomatiques ne sont pas à l’abri de séquelles pulmonaires


Une étude récente menée aux États-Unis estime entre 40 et 45 % la part des personnes infectées par le Covid-19 ne présentant aucun symptôme. Or, ces dernières peuvent elles aussi avoir des dommages au niveau des poumons. Selon les médecins, il s’agit de séquelles qu’il est seulement possible de voir via une technique d’imagerie médicale.

En outre, la part des asymptomatiques (qui ne présentent aucun symptôme) dans une population d’infectés semble très importante : entre 40 et 45% selon les données récoltées. Toutefois, les chercheurs ont évoqué une difficulté venant perturber ces résultats. En effet, il est compliqué de différencier les personnes asymptomatiques des pré-symptomatiques, à savoir celles qui n’ont pas encore de symptômes, mais qui vont en développer par la suite. Ainsi selon les chercheurs, il est plus prudent d’estimer entre 30 et 45 % la part d’asymptomatiques dans une population d’infectés.

Lire la suite sur @ SciencePost
[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://wp.worldtop.org/trendy