Coronavirus : que deviennent les corps des défunts ?


Avec l’épidémie de Coronavirus qui fait rage en France, les pompes funèbres, les thanatopracteurs et les opérateurs de crématorium sont surchargés de travail. Pour éviter d’être infectés, les salariés doivent prendre des mesures sanitaires particulières dont le port de masque, de gants, d’une blouse et de lunettes de protection.

Ces mesures inquiètent les salariés du secteur quant à leur santé et celle de leur entourage. Pour eux, les mesures ne sont pas assez strictes comme l’indique Claire Sarazin dans une tribune pour HuffingtonPost.

« C’est un avis et pas un décret. C’est vraiment indigne: c’est faire prendre des risques aux pompes funèbres, aux familles. Si le HCSP veut jouer avec la vie des gens, c’est leur problème. On n’appliquera pas ces nouvelles recommandations », réagit Yann dans le HuffingtonPost. De fait, l’opérateur funéraire à Lyon préconise la mise immédiate en bière et la fermeture du cercueil sans la présentation à la famille pour éviter de propager le Coronavirus.

[wpdevart_facebook_comment curent_url="https://wp.worldtop.org/trendy