Coronavirus : manger épicé peut aider à réduire les formes grave de Covid-19 et les risques de maladies chroniques


Il est prouvé qu’avoir une alimentation saine participe au maintien et l’amélioration de la santé. Agir en prévention est naturellement une méthode efficace. Pour Catherine Lacrosnière, médecin nutritionniste, les épices possèdent des intérêts nutritionnels non-négligeables pour la santé.

Les épices ne se contentent pas de relever et de pimenter les plats. Elles regorgent d’actifs dont les vertus ont été démontrées scientifiquement, à plusieurs reprises. Parmi leurs multiples avantages, les épices ont la capacité de diminuer l’inflammation présente dans le corps. Lorsque le virus responsable de la Covid-19 pénètre et infecte l’organisme, une réaction inflammatoire est provoquée. C’est un mécanisme naturel de défense en réponse à l’agent pathogène. Chez certains malades, comme les personnes âgées ou les porteurs de maladies chroniques, elle peut être violente, conduisant au développement de forme grave de Covid-19, comme la détresse respiratoire aiguë sévère (SDRA). Les épices sont donc à mettre au menu tous les jours, en période d’épidémie de coronavirus. Dans son livre co-écrit avec le chef Ruben Sarfati, « La cuisine anti-inflammatoire gourmande », la nutritionniste promeut la matière issue des plantes pour apporter de la saveur aux plats, mais aussi pour en tirer toutes les valeurs nutritionnelles.

Lire la suite sur @ Passeportsante.net