Coronavirus et grippe, le vaccin contre la grippe saisonnière doit-il être rendu obligatoire ?

La grippe saisonnière est une infection respiratoire, comme la nouvelle maladie à Covid-19. Chaque année, 2 à 8 millions de personnes sont touchées, selon l’Institut Pasteur, avec un excès de mortalité de 10 000 à 15 000 décès en France.

À l’approche de la saison automne/hiver, certains professionnels s’inquiètent. La grippe qui revient chaque année est due au virus Influenza et attaque principalement les voies respiratoires supérieures (nez, gorge et bronches). Tous les ans, les autorités sanitaires anticipent les hospitalisations liées à la grippe, mais cette année, c’est l’épidémie liée au nouveau coronavirus qui les préoccupe. Certains affirment que l’Influenza touchera moins de personnes, grâce à l’application des gestes barrières, quand d’autres recommandent une vaccination massive, notamment des personnes fragiles. Cette recommandation permettrait d’éviter que les hôpitaux soient saturés par les patients présentant des complications qu’engendrent la grippe saisonnière. En effet, “bien que les épidémies de grippe soient annuelles, elles restent imprévisibles, on ne sait pas quand elles vont démarrer, quels virus vont circuler, combien de temps elles vont durer. On ne peut pas non plus prédire l’intensité ou la sévérité d’une épidémie”. Le réseau mondial de l’OMS est mobilisé tous les ans pour surveiller la grippe et suivre l’évolution du virus.  

Lire la suite sur Passeportsante.net