Comment savoir si on subit de la violence conjugale


En cette période de crise de la COVID-19, il est encore difficile de connaître la proportion de femmes et d’enfants qui sont victimes de violence. Puisque nous sommes en majorité confinés entre nos murs, ce n’est pas évident à savoir…

Cependant, des données recueillies par Statistique Canada depuis le début de la pandémie permettent de dresser un portrait partiel de la situation au Canada.

On sait, par exemple, qu’en avril, une femme sur 10 (9,9 %) et un homme sur 20 (6 %) a déclaré ressentir beaucoup ou énormément d’inquiétude à propos de la possibilité de vivre de la violence familiale pendant la crise actuelle.

L’isolement encore plus grand causé par la situation actuelle,  la réduction des contacts avec la famille et les proches et de la peur de l’agresseur peuvent contribuer à une sous-déclaration.

Lire la suite sur @ Trucsetbrico