Clostridium difficile : la transplantation fécale efficace 


Selon une récente étude américaine parue dans la revue Gastroenterology, la transplantation fécale serait efficace dans le traitement du clostridium difficile, une bactérie résistante à l’antibiothérapie. 

Le clostridium difficile est une bactérie naturellement présente dans le tube digestif. Lorsque son hôte possède une flore intestinale équilibrée, elle ne présente pas de danger. En revanche, la prise d’antibiotiques entraîne un déséquilibre du microbiote intestinal (dysbiose) qui n’est alors plus en capacité de lutter contre les mauvaises bactéries. Celles-ci se mettent alors à coloniser l’intestin, provoquant des troubles intestinaux. Parmi elles, le clostridium difficile. L’infection a CD se manifeste notamment par de la fièvre, des douleurs abdominales et la présence de sang dans les selles. Les symptômes disparaissent en général spontanément à l’arrêt des antibiotiques qui en sont à l’origine. D’autres antibiotiques sont alors administrés pour tenter d’éradiquer le clostridium difficile. Si la plupart des patients guérissent, d’autres peuvent néanmoins récidiver et l’infection devient alors chronique. Après deux récidives, la transplantation fécale est indiquée.

Lire la suite sur @ Passeportsante.net