Climat : les ouragans persistent de plus en plus longtemps à l’intérieur des terres


De nombreux travaux ont démontré l’influence du réchauffement climatique sur l’intensité des cyclones tropicaux. Toutefois, très peu se sont intéressés à l’effet sur la dissipation des ouragans lorsque ceux-ci viennent à toucher terre. Une question grandement éclairée par des travaux publiés dans la revue scientifique Nature ce 11 novembre.

Après avoir analysé 50 ans de données dans la région nord-atlantique, les chercheurs ont constaté que les ouragans s’affaiblissaient à un taux de plus en plus lent. Plus précisément, au premier jour de leur entrée dans les terres, les tourbillons décroissent près de deux fois moins rapidement de nos jours que dans les années 1960. La tendance n’est pas linéaire ainsi que le révèle le graphique ci-dessous. Néanmoins, elle est indéniablement à la hausse et en corrélation étroite avec la température de surface de la mer dans l’Atlantique tropical.

Lire la suite sur @ SciencePost