Cancer du poumon : symptômes, diagnostic, et traitements


Dans l’actualité : un test sanguin mis au point par des chercheurs écossais pourrait permettre aux médecins de repérer les signes de cancer du poumon 5 ans avant que la maladie ne soit visible sur les scanners médicaux chez les personnes les plus à risque (essentiellement les gros fumeurs).

Cet examen peut être suivi d’une exploration des voies respiratoires avec un petit tube muni d’une caméra introduit dans la bouche sous anesthésie (bronchoscopie). Le médecin peut, à ce moment-là, prélever un petit morceau du poumon atteint pour l’examiner. Il est possible aussi d’envoyer en laboratoire des échantillons d’expectorations.

Si le diagnostic de cancer est établi, une IRM, un scanner et des analyses de sang permettent de voir s’il s’est éventuellement étendu à d’autres organes.