Aux États-Unis, des étudiants attrapent volontairement le Covid pour vendre leur plasma


La Brigham Young University (BYU), dans l’Idaho (États-Unis) a récemment publié une déclaration condamnant une tendance “profondément troublante” parmi ses étudiants. Selon l’institution, certains tenteraient en effet d’être intentionnellement infectés par le Covid-19. Le but : surmonter la maladie et vendre ensuite leur plasma chargé d’anticorps.

Les chercheurs poursuivent leur travaux pour tenter de combattre le coronavirus qui continue de faire des milliers de victimes chaque jour dans le monde. Parmi les pistes de travail : l’utilisation de plasma sanguin. Et pour cause, ce constituant du sang des personnes déjà guéries contient en effet de nombreux anticorps capables, en théorie, de diminuer la charge virale chez les malades sévèrement atteints. Autrement dit, l’idée générale consiste donc à “transférer l’immunité” d’une personne guérie à une personne malade.

Lire la suite sur @ SciencePost