20 Faits sur la nourriture et la cuisine que nous avons toujours considérés comme vrais, mais qui se sont avérés être des mythes


Chez Sympa, nous avons été ravis de tomber sur un tel projet, car nous adorons cuisiner. C’est pour cette raison que nous avons lu toute la chaîne Food&Science du début à la fin, et maintenant, avec la permission de l’auteur, nous pouvons enfin te révéler pourquoi le fromage est jaune, les steaks devraient être salés à l’avance, et le beurre ne devrait pas du tout être ajouté dans les pâtes.

L’huile de truffe est le parfait exemple de la différence entre l’attente et la réalité. D’un côté, sur chaque bouteille, la composition est honnêtement écrite : huile d’olive et arômes identiques au naturel (champignons blancs et truffes, par exemple). D’un autre, beaucoup pensent encore qu’il s’agit d’un produit haut de gamme et coûteux. Commençons par le début. L’huile d’olive doit être conservée dans un emballage étanche à la lumière, et les bouteilles transparentes qui sont censées nous montrer qu’il y a un morceau de truffe à l’intérieur sont donc initialement de mauvaise qualité. Deuxièmement, le principal composant aromatique de l’huile de truffe est le 2,4 dithiapentane, alias la super truffe. C’est un composé synthétique qui est responsable de l’arôme spécifique de ce produit. Bref, l’huile de truffe n’a en elle-même rien d’horrible, le plus important est de comprendre qu’elle n’est pas préparée à base de truffes, mais qu’il s’agit d’un produit dans lequel a été ajouté un additif synthétique.